À QUAND UN RESSERREMENT DES RÈGLES D’IMPORTATION DE DES PRODUITS DE LA MER AU CANADA?

OTTAWA  — Le jeudi 1er novembre, lors d’une conférence sur la sécurité des produits de la mer importés du Vietnam, plusieurs intervenants ont demandé que le Canada resserre ses règles d’importation. L’événement était organisé par la Fédération vietnamienne du Canada, Vietnam for Progress, la députée néo-démocrate Anne Minh-Thu Quach, la députée et cheffe du Parti vert Elizabeth May, ainsi que le sénateur Thanh Hai Ngo.

 

« En 2016, l’usine Formosa a déversé des milliers de litres de produits toxiques dans la région du Vietnam Central, a expliqué Anne Minh-Thu Quach. J’ai demandé à plusieurs reprises en Chambre et par écrit quelles actions le gouvernement canadien mène et pour protéger la santé des citoyens, mais je ne vois qu’une faible hausse des inspections et un seul rappel a eu lieu depuis 2016. Le gouvernement libéral doit en faire plus pour informer les Canadiens et assurer l’innocuité des aliments importés. »

 

Devant des députés, des sénateurs et une centaine de personnes, des experts ont expliqué les conséquences des déversements de métaux lourds et phénols sur les poissons que les Canadiens mangent. Ils ont aussi abordé les problèmes de transparence au niveau gouvernemental et les différents moyens dont dispose le Canada pour renforcer les contrôles tout en respectant les règles du commerce international.

 

«  Cet enjeu touche non seulement la communauté vietnamienne, mais aussi la population en général, a ajouté le Dr Binh Nguyen de Vietnam For Progress. Il est nécessaire pour le Canada d’améliorer son système d’inspection et d’analyse des produits de la mer qui viennent de l’Asie du Sud-Est. »

 

L’importance du respect des normes environnementales et des normes du travail a été aussi soulignée, que ce soit au Canada comme au Vietnam.

 

« Il est essentiel que les consommateurs canadiens aient confiance dans la sécurité des produits alimentaires qu’ils consomment, a noté Elizabeth May. Avec le Partenariat Trans-Pacifique, nous allons voir de plus en plus de fruits de mer importés du Vietnam. Le Canada doit travailler avec le Vietnam pour assurer de solides protections environnementales. »

 

« Il est d’une importance capitale que les Canadiens comprennent mieux les graves risques associés aux fruits de mer importés du Vietnam qui ont été affectés par le désastre environnemental de Formosa, a déclaré le sénateur Ngo. Le gouvernement du Canada doit jouer un plus grand rôle et demander au gouvernement communiste vietnamien d’atténuer les menaces qui pèsent sur l'environnement et de respecter les droits humains des militants pacifiques réclamant une eau propre, un gouvernement honnête et transparent. »