Actions contre les changements climatiques

Le 2 décembre dernier, 120 personnes de la région se sont réunis à Salaberry-de-Valleyfield pour discuter avec des experts des solutions pour contrer les changements climatiques.

Les experts étaient Julie Posca de l'Iris, Patrick Bonin de Green Peace et Lorraine Simard du Comité 21 Québec et Vaudreuil-Soulanges.

Tous étaient du même avis : l’urgence est au rendez-vous -- le Canada doit respecter ses engagements pris à Paris et réduire ses émissions de GES de 45% d’ici 2030. 

Le Gouvernement du Canada doit agir :

Expert sur les changements climatiques, Patrick Bonin de Greenpeace a parlé de l’importance pour le Canada de respecter non seulement ses propres cibles (pourtant faibles) mais l’Accord de Paris. Anne Quach nous indique que dans les deux cas, le Canada est en voie de manquer à ses engagements, et n’a pas encore de plan d’actions pour réduire les GES. Le vérificateur général du Canada estime que le pays dépassera ses cibles pour 2030 de 66 mégatonnes de GES, ce qui équivaut à la pollution de 15 millions de véhicules.

La Députée Anne Quach : « Le Gouvernement Fédéral doit imposer des politiques publiques pour encadrer la transition et aider le développement d’économies locales. Je vais tout faire pour convaincre mes collègues députés libéraux d’accélérer la cadence dans cette direction parce que je veux pouvoir continuer à vivre en santé avec ma famille ».

L’inaction n’est plus une option :

Julie Posca, sociologue et chercheuse à l’IRIS a dévoilé les impacts du prix de l’inaction, en passant par le coût sur la santé publique causé par la pollution atmosphérique, la charge sur les infrastructures créée par les catastrophes naturelles et la dégradation de nos écosystèmes générée par exemple par les plastiques dans nos océans et la déforestation.

Les citoyens peuvent contribuer dans leur quotidien :

Tous les intervenants ont cité les nombreux gestes que les citoyens peuvent poser, qui sont bons pour l’environnement ET pour le portefeuille, par exemple adopter une éco-conduite, prendre le transport en commun, conduire un véhicule électrique et réduire sa consommation. La députée Anne Quach nous sollicite à « consommer moins et mieux ».

Les PME ont besoin d’aide pour effectuer une transition :

Experte sur la transition en entreprise, Lorraine Simard a parlé de l’urgence, d’agir. Le  changement doit se faire au niveau structurel afin de créer une économie nouvelle du XXIe siècle, en pensant à l’impact de nos changements locaux ailleurs dans le monde.

Par leur présence et leur participation dans les discussions, les citoyens présents ont clairement démontré leur motivation  à agir pour préserver notre planète et à pousser pour que le Fédéral mette un plan d’actions sur pied. Un sondage sur place sur les meilleures façons de mettre la pression sur le Gouvernement a montré la volonté des citoyens à prendre part dans les actions suivantes. Les résultats par popularité en ordre décroissant :

1.      Signer une pétition, Le Pacte pour La Transition et/ou la Déclaration d’urgence citoyenne

2.      Participer à une manifestation

3.      Se joindre à un comité citoyen existant

4.      Communiquer régulièrement avec les élus

5.      Créer un nouveau groupe citoyen

6.      Écrire une lettre au journal

 Pour la liste des organisations de la région et la pétition qui demande un plan pour contrer les changements climatique au gouvernement du Canada: