Anne Minh-Thu Quach soutient la réserve nationale de faune du lac St-François et dénonce les compressions d'Environnement Canada

14 juillet, 2011

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD – Anne Minh-Thu Quach, la députée du NPD pour Beauharnois-Salaberry, a visité l’une des plus belles réserves fauniques de la province, la Réserve nationale de faune du Lac-François, un territoire qui abrite des espèces rares et menacées.

« C’est un vrai paradis », a déclaré Anne Minh-Thu Quach. « On peut y observer des tortues, des oiseaux rares, des fleurs magnifiques. » Au fil du temps, l’organisme sans but lucratif Les Amis de la Réserve, responsable de la préservation du site, a mis en place toute une série d’activités d’éducation environnementale. Ils ont créé plus de 10 km de sentiers, de passerelles et de trottoirs. Un partenariat avec les autochtones de la réserve d’Akwesasne a été créé et des excursions sont dorénavant offertes pour découvrir ce beau territoire avec les Premières nations. La réserve est maintenant une destination touristique nationale et elle contribue à créer des emplois locaux de qualité.
En mai dernier, Environnement Canada a imposé des compressions de l’ordre de 56 % à quatre réserves du Québec, dont celle du Lac St-François. On craint maintenant pour la survie de cette réserve.

« C’est inacceptable », a dit la députée de Beauharnois-Salaberry. « Avec un budget de seulement 10 500 $ par année, comment les Amis de la Réserve vont-ils pouvoir continuer à entretenir le site, accueillir les visiteurs et maintenir les activités de sensibilisation? »

Anne Minh-Thu Quach demande au gouvernement conservateur de restaurer le financement à la Réserve de faune du Lac St-François afin d’assurer l’avenir du patrimoine naturel, de la faune et de la flore qu’on retrouve dans la région.

La députée de Beauharnois-Salaberry invite les citoyens du comté à manifester leur appui à la réserve en contactant par courriel son bureau de circonscription à l’adresse suivante : quacha@parl.gc.ca