Canada-Ue : Un Accord Commercial Bâclé Nuirait Notre Système De Santé

Le NPD présente une motion exigeant une évaluation approfondie des conséquences  des négociations sur le coût des services de santé

OTTAWA Les Canadiennes et les Canadiens s’inquiètent des conséquences de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne sur le régime public de soins de santé et sur le prix des médicaments qui ne cesse d’augmenter. Malheureusement, les conservateurs ont mené très peu d’études sur les répercussions de l’AECG sur les familles canadiennes.

Les membres néo-démocrates du comité permanent de la santé, Libby Davies, Anne Minh-Thu Quach, Dany Morin et Djaouida Sellah, exigent que le groupe se penche sur l’impact d’un éventuel accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Ces députés du NPD  présenteront d’ailleurs une motion à cet effet.

« Nous savons qu’un accord commercial favorisant la déréglementation constitue une menace pour notre régime public de soins de santé. Si les marchés publics sont inclus dans cet accord, il pourrait même y avoir privatisation de certains services de santé », a affirmé Mme Davies, porte-parole en matière de santé et députée de Vancouver-Est.

« Depuis 2009, les conservateurs négocient à huit clos un accord commercial avec l’Union européenne. Jusqu’à maintenant, ils ont refusé de dévoiler combien cet accord coûterait aux Canadiennes et Canadiens, a expliqué Brian Masse, porte-parole de l’opposition officielle en matière de commerce international. Les conservateurs doivent dévoiler les détails de cet accord et protéger les intérêts et la santé des Canadiens. »

Anne Minh-Thu Quach, porte-parole adjointe en matière de santé, a ajouté qu’elle était inquiète des conséquences de l’accord sur le prix des médicaments. « L’Europe demande que la durée des brevets soit prolongée d’au moins trois ans, ce qui ferait grimper le prix des médicaments et retarderait l’arrivée des médicaments génériques sur le marché, a expliqué Mme Quach, députée de Beauharnois-Salaberry. Cela aura pour effet de mettre encore plus de pression sur des budgets de la santé déjà très serrés. »

Les députés du NPD exhortent les conservateurs à accepter de procéder à cette étude pour que les Canadiennes et les Canadiens puissent comprendre les répercussions de cet accord sur eux et sur leur santé, avant qu’il ne soit conclu.