Changements climatiques : l’inaction des conservateurs est inexcusable

Alors que les autorités américaines et chinoises ont dévoilé un plan ambitieux pour réduire leurs émissions de carbone, le refus de Stephen Harper de s’attaquer aux changements climatiques fait que le Canada accuse encore un sérieux retard dans la lutte au réchauffement climatique.

« Si les deux plus importants pays pollueurs du monde peuvent collaborer pour le bien de l’environnement, alors aucune raison valable n’explique l’inaction des conservateurs dans le dossier de la réduction des émissions de GES », a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’environnement, Megan Leslie (Halifax).

Les données d’Environnement Canada ont démontré à maintes reprises que le Canada n’allait pas atteindre les cibles de réduction établies par les conservateurs. Pendant ce temps, les États-Unis sont en voie d’atteindre leurs objectifs de réduction des émissions.

« Les conservateurs ont bloqué les mesures visant à réduire les émissions canadiennes de GES, fragilisé des mesures essentielles de protection environnementale et bâillonné leurs opposants, a souligné Mme Leslie. Le NPD est le seul parti qui a présenté un plan crédible pour veiller à ce que le Canada réduise ses émissions de GES. »