Choisir entre notre sécurité et nos libertés: non-merci

Le projet de loi liberticide des conservateurs: C-51

Le terrorisme est une menace bien réelle. Tout le monde est d'accord pour dire que la sécurité publique est une priorité. Mais les Canadiens n'ont pas à choisir entre leur sécurité et leurs droits. C'est un faux choix que nous présente Stephen Harper. Vouloir protéger nos libertés en les sacrifiant, cela n'a aucun sens. 

C-51;

- brouille la ligne entre les actions dissidentes légitimes et des actes terroristes

-augmente de manière irresponsable les pouvoirs des services de rensiegnement

-entrave les libertés individuelles et la vie privée en permettant des échanges de données personnelles entre les Ministères et agences de sécurité

-et ne prévoit pas de plan de lutte à la radicalisation sur le terrain dans les communautés canadiennes à risque

 

Nous, au NPD, nous pensons que liberté et sécurité se conjuguent et nous proposons:

-une surveillance efficace mais controlée des agences de renseignement

-une allocation de ressources appropriées pour repérer efficacement les menaces

-un programme de lutte contre la radicalisation dans les communautés à risque, afin de pouvoir agir, en aval du processus

 Les conservateurs cherchent à précipiter l'adoption du projet de loi et n'écoutent pas les avis des experts et des témoins.

La liberté et la sécurité ne sont pas des concepts qui s'opposent comme les Conservateurs veulent nous le faire croire.

Agissez en signant la pétition ci-dessous et en la diffusant auprès de votre entourage, ou en signant la pétition en ligne:

http://www.npd.ca/c-51?source=20150225_C51_AYN_FACEBOOK_FR_FB5