Déclaration du NPD à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Le porte-parole de l’opposition officielle pour les questions LGBT, Randall Garrison (Esquimalt – Juan de Fuca), a émis la déclaration suivante à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie :  

« Aujourd’hui, les Canadiens se rassemblent pour dire non à l’homophobie et à la transphobie dans nos communautés, ici au Canada et partout dans le monde.

« Les membres de la communauté LGBT demeurent vulnérables à la haine et à la violence au quotidien. Le taux de criminalité contre des LGBT ne baisse pas et ces crimes sont plus violents que les crimes haineux commis contre d’autres groupes. À l’extérieur du Canada, de nombreux pays continuent de criminaliser l’amour est le relations entre leurs citoyens LGBT, ce qui encourage malheureusement la discrimination et la violence dont ils sont victimes.

« Le plus important fossé à combler dans la protection des droits des Canadiens LGBT réside dans l’échec du gouvernement fédéral à offrir des protections égales aux transgenres. Il y a eu du progrès au niveau provincial depuis que le projet de loi C-279 a été déposé à la Chambre des communes en 2011. Sept provinces sur dix offrent désormais des protections contre la discrimination fondée sur l’identité ou l’expression sexuelle en vertu des droits de la personne provinciaux. Pourtant, au niveau national, le projet de loi C-279 est toujours bloqué au Sénat et ce, plus de deux ans après son adoption à la Chambre des communes.

« Le Sénat doit respecter la volonté des élus et adopter rapidement le projet de loi C-279 sans les amendements transphobes que les conservateurs tentent d’y apporter. Bloquer cette loi importante expose des citoyens à des dangers quotidiennement. Il est maintenant venu le temps d’assurer aux transgenres les mêmes droits et protections que tous les autres Canadiens possèdent déjà.

« Bien qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire dans la lutte contre l’homophobie et la transophobie, le NPD se joint aujourd’hui à la communauté LGBT et à tous les Canadiens pour célébrer la force, la résilience et les contributions de cette communauté devant la violence et la discrimination. »