Pave Kathryn Spirit : La Députée Anne Minh-Thu Quach S’inquiète

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD — La députée et porte-parole adjointe du NPD en matière de santé, Anne Minh-Thu Quach (Beauharnois--Salaberry), soutient que le projet de démantèlement de Kathryn Spirit, une épave de bateau mouillant sur les rives du lac Saint-Louis et contenant des matières dangereuses, manque de transparence.

« Ce projet comporte des risques pour les citoyens», affirme Mme Quach.  «Les citoyens devraient être en mesure de connaître certaines informations telles que:

- la liste complète des produits potentiellement dangereux se trouvant à bord du bateau,

- les détails du processus de transformation,

- l’échéancier des opérations. »

Le conseil municipal de Beauharnois a lui aussi communiqué ses inquiétudes dans ce dossier auquel il manque des informations essentielles.

«J’ai demandé au ministère fédéral de l’Environnement de nous faire parvenir toute information concernant le Kathryn Spirit, » indique la députée, qui a aussi contacté le ministère des Transports, ainsi que Pêches et Océans Canada. « On nous a répondu que le ministère était en attente d’un rapport concernant les procédures de transformation du bateau ».

La députée de Beauharnois-Salaberry a l’intention de poursuivre ses démarches à Ottawa et dans la circonscription. «Il faut éviter à tout prix un accident dans le lac Saint-Louis», conclut la députée néodémocrate.

L’épave qui mouille depuis plusieurs semaines à Beauharnois est la propriété du Groupe St-Pierre, qui planifie le transformer afin de récupérer les matières qui sont encore réutilisables. L’opération aura lieu dans l’eau et non sur la terre ferme, une procédure plus risquée au point de vue de l’environnement.