LA DÉPUTÉE ANNE QUACH RENCONTRE LE MINISTRE RESPONSABLE DU KATHRYN SPIRIT À OTTAWA

Les pressions pour que l’épave quitte Beauharnois continuent

La députée Anne Quach avec le ministre Hunter TootooOTTAWA — Aujourd’hui, la députée NPD Anne Minh-Thu Quach (Salaberry—Suroît) a rencontré le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière, Hunter Tootoo afin de lui présenter des solutions pour que le Kathryn Spirit quitte les rivages de Beauharnois dès ce printemps.

« J’avais promis en campagne électorale de faire tout en mon pouvoir pour faire accélérer la saisie du bateau, a déclaré Mme Quach. La rencontre a été satisfaisante car le ministre l’a assuré que le mandat du groupe de travail est de se débarrasser de l’épave dans un délai raisonnable et que la Garde Côtière continuera à surveiller l’épave. Mais, beaucoup de travail reste à faire.»

La députée a demandé au ministre Tootoo de l’accepter comme membre du groupe de travail. Elle compte y apporter des solutions concrètes et proposer des mesures que le gouvernement peut entreprendre dès maintenant. Elle a également rappelé au gouvernement libéral que l’épave doit être déplacée hors du réservoir d’eau potable alors que la Voie maritime ouvre d’ici quelques semaines et pour éviter la propagation de résidus de produits contaminés.

De plus, elle a mis de l’avant le projet de loi modifiant la loi sur la marine marchande qui permettrait d’accélérer le processus de saisie d’une épave par le fédéral pour éviter que d’autres épaves comme le Kathryn Spirit deviennent un cauchemar ailleurs au pays. Ainsi tout bateau abandonné tomberait sous la responsabilité du gouvernement fédéral et il lui sera exigé d’agir pour protéger l’environnement et la santé humaine.

« En campagne électorale, je m’étais engagée auprès de mes concitoyens et je me suis associée à ma collègue Sheila Malcolmson pour déposer une nouvelle fois le projet de loi sur la marine marchande. J’ai proposé un plan concret au ministre, la balle est dans son camp. Le gouvernement libéral doit agir avant qu’un déversement ne survienne », a conclu la députée.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Julie Grondin, adjointe aux relations communautaires au 450 371-0644.