La gestion bâclée de l’assurance-emploi par les conservateurs nuit aux familles les moins nanties

L’incompétence incroyable du gouvernement conservateur dans la gestion du système d’assurance-emploi nuit aux familles les plus pauvres, selon le NPD. Depuis 2007, des centaines de familles à faible revenu n’ont pas reçu les prestations auxquelles elles avaient droit en raison des problèmes dans le système de traitement du gouvernement.

« Vous recevez une lettre qui dit  qu’une erreur a été commise il y a huit ans et que, par conséquent,  on vous doit de l’argent.   Si ce n’était pas aussi tragique pour les familles qui ont vécu et qui parfois vivent encore une situation financière difficile, on pourrait presqu’en rire, a déploré le porte-parole du NPD en matière d’assurance-emploi, Robert Aubin (Trois-Rivières).  Le ministre qui a toujours clamé que l’assurance-emploi était là pour les gens qui en avaient besoin doit non seulement s’excuser, mais tout mettre en œuvre pour que ses paroles trouvent résonnance  dans les règles d’application. »

La gestion bâclée de l’assurance-emploi par les conservateurs a aussi causé des périodes d’attentes déraisonnables : de plus en plus de Canadiens doivent attendre plus de 28 jours avant de recevoir leurs prestations. Quant aux personnes qui portent en appel leur cause devant le Tribunal de la sécurité sociale, elles doivent attendent encore plus longtemps.

« Ces temps d’attente sont inacceptables. Le problème doit être réglé immédiatement, a ajouté le porte-parole adjoint du NPD en matière d’assurance-emploi, Robert Chisholm (Dartmouth – Cole Harbour). Ces familles méritent de recevoir les sommes qui leur sont dues, et ce, le plus rapidement possible. Ce fiasco est une autre preuve du mépris du gouvernement Harper pour notre système d’assurance-emploi. »