LE NPD DEMANDE PLUS DE TRANSPARENCE DU PREMIER MINISTRE SUR LE CONSEIL JEUNESSE

OTTAWA — La députée et porte-parole pour la jeunesse Anne Minh-Thu Quach (Salaberry-Suroît) soutient l’initiative des jeunes néodémocrates qui demandent au Premier Ministre d’être plus transparent quant à son Conseil de la jeunesse. La députée va également déposer une question écrite demandant plus d’informations sur les activités de ce Conseil.

« Le Conseil de la jeunesse de Justin Trudeau est un bon premier pas pour tenir compte du point de vue des jeunes. Pour que la démarche soit complète, le Premier Ministre doit démontrer qu’il prend en compte les avis des jeunes siégeant sur ce Conseil. À l’heure actuelle, nous n’avons que peu de connaissances sur les sujets abordés par le Conseil et son impact sur la politique du gouvernement libéral. C’est pourquoi je dépose une question écrite sur ce sujet », explique la députée Anne Quach.

Vu le nombre réduit de participants, la députée estime également qu’un mécanisme pour interroger davantage de jeunes Canadiens et Canadiennes devrait être mis en place. Elle croit au potentiel du Conseil de la jeunesse du Premier Ministre s’il a un véritable rôle d’influence.

« Le Conseil de la jeunesse du Premier Ministre est une formidable occasion pour montrer que le fédéral est à l’écoute de la génération du millénaire. Il doit avoir un réel impact sur les politiques gouvernementales, sinon, malheureusement, il ne fera que renforcer le cynisme des jeunes envers ce Premier Ministre. En rendant publiques les délibérations, nous ouvrons la possibilité d’un débat sociétal sur la place de la jeunesse au Canada », affirme la députée Anne Quach.