Le NPD Ne Laissera Pas Tomber Les Gens De St-Maurice-Champlain

Lise St-Denis doit se présenter lors d’une élection partielle et laisser les gens choisir

GRAND-MÈRE — La chef du NPD Nycole Turmel s’est engagée aujourd'hui à continuer de défendre les gens de Saint-Maurice-Champlain, qui ont fait confiance à Jack Layton et au NPD le 2 mai dernier.  Le NPD entend prendre en main les dossiers régionaux et interroger le gouvernement conservateur, en vertu du mandat qu'elle a reçu de la population.

Mme Turmel a ajouté que la nouvelle députée libérale Lise St-Denis n’avait pas la légitimité démocratique nécessaire pour siéger au Parlement.  « Elle doit démissionner, par respect envers la démocratie et les dizaines de milliers de citoyens ayant choisi d’accorder leur confiance au NPD lors de la dernière élection», a insisté la chef.

«Le 2 mai dernier, les électeurs de Saint-Maurice-Champlain ont été clairs: ils ont rejeté les libéraux qui ont terminé au quatrième rang avec un maigre 11% des votes. Près de 9 électeurs sur 10 qui ont rejeté la vieille plate-forme politique libérale. La défection de Mme St-Denis est une insulte, une claque au visage de tous ces gens qui ont voté pour le changement.»

En annonçant qu’elle se joignait aux libéraux, Mme St-Denis a dit «espérer» obtenir l’assentiment de ses électeurs. Le NPD estime que le meilleur moyen de vérifier cet appui est de leur poser la question en retournant aux urnes. «Si Mme St-Denis a des convictions et une once de respect pour notre démocratie, elle se soumettra au jugement des citoyens de la circonscription. Sinon, elle sera indigne de les représenter.»

«Pour pallier ce déni de démocratie révoltant et respecter la volonté de l’électorat, l’équipe du NPD s’engage à continuer de travailler au nom des citoyens de Saint-Maurice-Champlain pour qu’ils soient représentés à Ottawa par le parti qui correspond le plus à leurs valeurs. «Nous ne laisserons pas Lise St-Denis trahir la population sans broncher, conclut Mme Turmel. Les familles de la région peuvent compter sur nous.»

Et afin de démontrer cette volonté, la chef a demandé à Robert Aubin (Trois-Rivières) et à Ruth Ellen Brosseau (Berthier Maskinongé) de prendre le relais pour porter les dossiers touchant les gens de Saint-Maurice Champlain à la Chambre des communes.

« En 2011, les Québécoises et les Québécois ont actionné les roues du changement. Ils ne veulent pas revenir en arrière et renouer avec les même vieux débats et scandales, a insisté Mme Turmel. En travaillant ensemble, nous parviendrons à vaincre les conservateurs en 2015 et à offrir un meilleur avenir aux familles québécoises. »