Le NPD veut protéger les cotisations d’assurance-emploi

Dans l’optique de mieux protéger les travailleurs et les familles canadiennes, le NPD profitera de sa journée de l’opposition pour demander au gouvernement conservateur de protéger les cotisations des travailleurs et des employeurs de toute ingérence politique afin d’améliorer l’accessibilité au programme d’assurance-emploi.

La motion du porte-parole en matière d’assurance-emploi, Robert Aubin (Trois-Rivières), sera débattue aujourd’hui à la Chambre des communes. 

« À l’heure où moins de 4 travailleurs sur 10 se qualifient à l’assurance-emploi lorsque le malheur les frappe, il est impératif de rétablir la capacité du régime à offrir les services pour lesquels il a été constitué. Les Canadiens n’ont pas à payer pour les détournements de fonds des gouvernements qui se sont succédé.  La légalité du processus n’est pas un gage de légitimité »,
a déclaré M. Aubin.


Voici le texte de la motion :

Que, de l’avis de la Chambre, les cotisations  d’assurance-emploi payées par les employeurs et les travailleurs doivent servir uniquement à financer des prestations telles que définies par la Loi sur l’assurance-emploi pour les chômeurs et les familles, et, par conséquent, le gouvernement devrait :
a) protéger les cotisations des travailleurs et des employeurs de toutes ingérences politiques;
b) améliorer l’accessibilité au programme pour assurer que les travailleurs sans-emploi et les familles y ont accès; et
c) abandonner son plan, exprimé dans le Budget 2015, d’établir de façon unilatérale le taux de cotisation, dans le but de maintenir un solde équilibré à long terme dans le fonds tout en améliorant l’accessibilité.