Le plan économique des conservateurs est un échec

L’économie recule encore et les bons emplois se font de plus en plus rare

Alors que trop de familles canadiennes peinent à joindre les deux bouts et que la dette moyenne des ménages atteint des niveaux records, l’économie canadienne a reculé pour un quatrième mois de suite, selon les nouvelles données économiques publiées aujourd’hui.
 
« Ces résultats décevants sont un autre signe que le plan économique des conservateurs amène le Canada dans la mauvaise direction. L’économie n’est tout simplement pas au service de la classe moyenne, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de finances, Nathan Cullen. Les conservateurs n’ont pas réussi à bâtir une économie équilibrée, n’ont pas réussi à créer de l’emploi ou à protéger nos bons emplois et n’ont pas réussi à stimuler la croissance. »
 
Les mises à pied massives et les compressions radicales aux programmes et aux services qu’ont imposées les conservateurs n’ont rien fait pour aider. L’année dernière, le directeur parlementaire du budget a projeté que les compressions budgétaires des conservateurs allaient réduire le PIB du Canada de 0,5 % et qu’elles allaient soustraire à notre économie plus de 46 000 emplois d’ici 2016.
 
« Les familles travaillent de plus en plus dur, mais n’arrivent pas à joindre les deux bouts, a déploré M. Cullen. Le plan du NPD stimulera le secteur manufacturier, aidera les petites entreprises et injectera des fonds dans les infrastructures municipales, ce qui créera de bons emplois d’un bout à l’autre du pays. »