Le surplus budgétaire est le fruit des compressions conservatrices

Le NPD entend lutter contre l’approche malavisée des conservateurs, qui ont choisi de restreindre la capacité fiscale du gouvernement à aider les gens et à créer et maintenir de bons emplois au pays.

 

« Comme nous sommes en année électorale, rien de ce que M. Oliver a présenté aujourd’hui ne sera mesuré à l’aune des faits réels. Il peut avancer bien des chiffres, qui sont presque tous dans la marge de manœuvre de son fonds de prévoyance de 3 milliards $ », a déclaré Thomas Mulcair.

Le retour à un surplus budgétaire définit encore mieux les options qui s’offrent aux Canadiens. Le NPD croit qu’il faut investir dans les gens et la création d’emplois, plutôt que d’offrir des allégements fiscaux aux plus riches. Thomas Mulcair propose des solutions concrètes comme son Plan pour des garderies abordables, une meilleure sécurité de la retraite, une meilleure protection des pensions et le rétablissement du salaire minimum fédéral.

« Les conservateurs aiment nous répéter qu’il y aura un excédent budgétaire, mais ils omettent de dire d’où vient cet excédent. Ils ont sabré dans plusieurs secteurs et ont restreint les capacités fiscales du gouvernement. On constate donc que cet excédent budgétaire est fondé sur des compressions, notamment des compressions dans les services aux anciens combattants et dans l’inspection des aliments. Le gouvernement a mis la hache dans bien des secteurs », a ajouté M. Mulcair.