Les conservateurs adoptent le plan du NPD pour contrer les pénuries de médicaments

Après avoir défendu pendant des années le système inefficace de signalement volontaire, les conservateurs viennent finalement d’adopter la proposition du NPD d’exiger le signalement de pénuries imminentes de médicaments. Le nouveau plan constitue une victoire pour les médecins et les patients, qui se plaignent de l’inefficacité du système actuel depuis des années.

« Il est essentiel que les médecins et les patients sachent à l’avance qu’une pénurie de médicaments est imminente afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées, a déclaré le porte-parole du NPD en matière de santé, Murray Rankin (Victoria). Des vies sont en jeu. D’autres pays exigent le signalement des pénuries depuis longtemps. Les conservateurs ont mis bien trop de temps à agir. »

En février dernier, les conservateurs ont rejeté le projet de loi d’initiative parlementaire déposé par le NPD qui aurait exigé le signalement des pénuries imminentes de médicaments. Ils prétendaient que le système de signalement volontaire fonctionnait bien. Les conservateurs avaient également refusé de passer à l’action suite à la motion du NPD adoptée unanimement par la Chambre des communes en 2012, qui demandait au gouvernement d’établir une stratégie nationale de prévention des pénuries de médicaments.

« Les Canadiens méritent mieux de leur gouvernement fédéral, a ajouté Djaouida Sellah (Saint-Bruno–Saint-Hubert). Les conservateurs ont finalement adopté mon projet de loi. Ils devraient également créer une stratégie nationale pour prévenir les pénuries de médicaments, comme le proposait la motion du NPD. »