Les conservateurs doivent prendre une décision rapidement pour la Davie, réclame Denis Blanchette

Le porte-parole du NPD pour la région de Québec, Denis Blanchette (Louis-Hébert), se dit surpris de l’annonce faite par le gouvernement conservateur plus tôt aujourd’hui concernant le Chantier maritime de Davie, estimant que les travailleurs et le Chantier étaient en droit de s’attendre à une décision.

«Ça fait des mois que nous demandons au gouvernement une réponse à l’offre de la Davie. Aujourd’hui, on apprend que le gouvernement n’a même pas commencé à discuter de la solution proposée avec le principal intéressé. Ils promettent des "pourparlers" avec la Davie. Pendant ce temps-là, on a 200 travailleurs sur le chômage qui attendent une décision.»

Les nouvelles qui avaient filtré dans les médias en matinée laissaient entrevoir la lumière au bout du tunnel pour les travailleurs de la Davie. La conférence de presse du gouvernement conservateur aura eu l’effet d'une douche froide.

La proposition du chantier de doter la marine d’un navire ravitailleur temporaire à la suite de la mise au rancart des deux ravitailleurs de la marine canadienne date de la fin de l’année 2014, indique Denis Blanchette. Le député a multiplié les questions et débats à la Chambre des communes à ce sujet au cours des derniers mois.

«Je réclame que ces discussions soient menées rondement afin que les travailleurs, leurs familles, le Chantier, ses fournisseurs et la marine ne fassent pas l'objet de marchandage au cours d'une campagne électorale. Un pas dans la bonne direction n'est pas suffisant; une décision doit être prise rapidement.»