NOUVEL ALENA : LES LIBÉRAUX SIGNENT LA MORT LENTE DE LA GESTION DE L’OFFRE

OTTAWA – Hier soir, le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé une entente avec les États-Unis et le Mexique dans les renégociations d’un traité de libre-échange entre les 3 nations. Ce nouvel ALENA aura des conséquences très fâcheuses dans la circonscription de Salaberry—Suroît selon la députée Anne Minh-Thu Quach.

« Le gouvernement de Justin Trudeau a totalement sacrifié les agriculteurs et producteurs laitiers pour obtenir les faveurs de Donald Trump.  C’est un double coup : il y a d’abord une ouverture de près de 4% dans la gestion de l’offre qui s’ajoute à celles offerts à l’Europe et aux pays de la région Pacifique. Ensuite, la suppression de la classe 7 fait que le lait diafiltré provenant de l’État de New-York va coûter des dizaines de milliers de dollars dans les exploitations du Haut-Saint-Laurent et de Soulanges. Et tout cela est renégociable tous les 6 ans. Le gouvernement libéral a juste signé la mort lente de la gestion de l’offre. C’est profondément inacceptable! !  Les agriculteurs éprouvent déjà de la difficulté à garder la tête hors de l’eau, là, ils vont devoir se serrer encore plus la ceinture. On risque de perdre des dizaines d’emplois dans notre région  », explique la députée.

 

Autre concession du gouvernement libéral : la question de l’environnement et de l’équité des genres qui devaient faire partie des accords de libre échange du 21e siècle.

« J’ai lu le chapitre sur l’environnement et il n’y a ni les mots changement climatique, ni émission de gaz à effet de serre ni protection de l’eau : juste une brève mention de la lutte aux plastiques. Je déplore le fait qu’il n’y ait pas non plus de mécanisme pour poursuivre une compagnie américaine ou mexicaine qui viendrait abandonner un bateau dans les eaux canadiennes.  Les libéraux avaient promis des chapitres sur les droits des femmes et les peuples autochtones : quelques reconnaissances mais aucun engagement ferme. C’est une capitulation du gouvernement dans ces dossiers », affirme Anne Quach.

En cette journée nationale des aînés, le gouvernement a laissé une mauvaise surprise : avec l’augmentation de la durée des brevets de l’industrie pharmaceutique, nos parents et grands-parents vont payer plus cher leurs médicaments.

Heureusement, l’accès aux marchés américains est maintenu. Autrement dit, l’équipe libérale a totalement sacrifié des régions comme Salaberry—Suroît pour plaire à Donald Trump.