Pénurie De Médicaments : Les Conservateurs Ont Ignoré Les Avertissements, Selon Le NPD

Le gouvernement n’a rien fait alors que les hôpitaux sont en proie à de graves pénuries

OTTAWA – Une série de documents indiquent que de nombreux experts avaient prédit une pénurie pancanadienne de médicaments essentiels et que le gouvernement conservateur a ignoré tous les avertissements.

« D’après un sondage effectué par l’Association des pharmaciens du Canada en 2010, 81 % des pharmaciens ont eu de la difficulté à trouver des médicaments afin de remplir les ordonnances lors de leur dernier quart de travail, a souligné la porte-parole du NPD en matière de santé », Libby Davies.

« Les pharmaciens ne reçoivent un avis les prévenant d'une pénurie imminente de médicaments que 30 % du temps. Nous courrons à la catastrophe, pourtant les conservateurs ont choisi de fermer les yeux et de mettre la vie des Canadiens en danger », a-t-elle ajouté.

La Société canadienne des anesthésiologistes a jugé ce problème suffisamment inquiétant pour faire parvenir une lettre au ministre de la Santé expliquant le risque de pénurie d’anesthésiques de base.

« Le penothol était sur le point d’être retiré du marché, mais son substitut, le propofol risquait de se retrouver en rupture de stock, a expliqué la porte-parole adjointe en matière de santé, Anne Minh-Thu Quach. Or, le penothol et le propofol sont à l’anesthésie ce que les aspirines et les Tylenol sont aux maux de tête. Sans ces médicaments, on ne peut rien faire. »

Malgré les avertissements de nombreux experts, les conservateurs ont refusé d’agir, ou même de répondre à la lettre de la Société canadienne des anesthésiologistes.

« La Société canadienne des anesthésiologistes est inquiète parce que ses membres savent qu’une pénurie de médicaments peut avoir des répercussions très graves sur la santé des Canadiens. Or, selon le bulletin d’information de mars de la société, la ministre de la Santé n’a toujours pas répondu à la lettre », a ajouté Mme Davies.

« Le NPD exhorte les conservateurs à mettre de l’ordre dans leurs priorités et à prendre leurs responsabilités en ce qui concerne l’identification et la gestion des pénuries de médicaments essentiels. Nous devons nous assurer que cette situation ne se produise plus jamais. »

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Jesse Brady, attaché de presse, 613-720-6400 ou Jesse.Brady@parl.gc.ca