Précarité de l'emploi chez les jeunes Canadiens: les libéraux doivent agir

Le NPD somme les libéraux de lutter contre la précarité de l’emploi chez les jeunes canadiens plutôt que de continuer à faire comme si de rien n’était sous prétexte qu’il n’y a tout simplement pas de solution.

OTTAWA – Pendant la période des questions aujourd’hui, la porte-parole du NPD en matière d’emploi, Niki Ashton (Churchill-Keewatinook Aski), a invité le premier ministre Trudeau à participer à son forum sur la montée du travail précaire chez la génération Y afin qu’il puisse entendre directement les jeunes touchés.

« La précarité de l’emploi n’est pas une réalité incontournable. Les néo-démocrates rejettent l’idée que nous devions accepter les emplois temporaires, les emplois à temps partiel involontaires, le travail à la pige, les emplois contractuels à répétition, les stages non rémunérés, les emplois sans avantages sociaux, sans pension ou sans sécurité d’emploi, a affirmé Niki Ashton. On m’a fait comprendre haut et fort que la réalité des jeunes devient de plus en plus sombre. Nous pouvons et devons faire mieux pour les jeunes Canadiens. »

Le forum « La génération précaire : les Y répliquent » est l’aboutissement d’une tournée nationale. Au cours des six derniers mois, Niki Ashton a organisé des réunions avec des intervenants et des consultations publiques dans quatorze villes (dans neuf des dix provinces et dans un territoire).

« Les Y savent ce qu’il faut que nous fassions afin de rendre moins précaires leurs emplois et leurs vies. C’est leur réalité de tous les jours, a ajouté Niki Ashton. Étant donné les commentaires du premier ministre ce matin et ceux de son ministre des Finances le weekend dernier, j’espère que le premier ministre acceptera mon invitation et qu’il profitera de cette occasion pour entendre directement les Y et leurs alliés parler des défis auxquels ils sont confrontés ainsi que de leur vision de l’avenir. »

Il s’agit du premier forum de la sorte sur la colline du Parlement dans le cadre duquel des leaders de la génération Y et leurs alliés de partout au pays se rassembleront afin de déterminer quelles mesures doivent être prises par le gouvernement pour leur assurer un avenir plus sûr.