RAPPEL DES FAITS DU NPD : Justin Trudeau croit en la liberté… mais refuse de la défendre

« Je crois que l’un des objectifs les plus importants de la classe politique canadienne est de protéger et d’améliorer les libertés des Canadiens » [traduction libre] - Justin Trudeau, Institut d’études canadiennes de McGill, 9 mars 2015

Les stratèges libéraux ont qualifié le discours de Justin Trudeau de « mémorable ». En réalité, Justin Trudeau refuse de lever le petit doigt pour réellement défendre les libertés canadiennes : il a plutôt décidé d’appuyer le projet de loi dangereux et régressif de Stephen Harper, C-51.

Voyez le vrai bilan de Justin Trudeau en ce qui concerne la défense des libertés, de l’inclusion et de la Charte des droits et libertés. Alors que tous les libéraux ont voté pour le projet de loi C-51, tous les néo-démocrates s’y sont opposés. En gros, les libéraux ont donc voté pour un projet de loi:

  • «…dangereux en ce qui concerne les conséquences possibles sur la primauté du droit, sur les droits constitutionnels et internationaux et sur la santé de la démocratie canadienne. » [traduction libre]

-       Lettre ouverte signée par plus de 100 spécialistes universitaires, 27 février 2015

  • « sans précédent », « excessif », et qui contient des mesures pour protéger de la vie privée qui « laissent grandement à désirer » [traduction]

-       Daniel Therrien, commissaire à la protection de la vie privée, mémoire présenté au Comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes, 5 mars 2015

Pourquoi Justin Trudeau appuie-t-il un projet de loi qui menace clairement les libertés canadiennes?

« On pourrait avoir cette conversation s’il n’y avait pas des élections dans quelques mois…» [traduction]

-       Justin Trudeau, Universiy of British Columbia, 4 mars 2015

Pendant que Justin Trudeau étale sur la place publique son manque flagrant de jugement, le chef du NPD, Tom Mulcair, continue de montrer ce que c’est, un chef qui défend vraiment des principes.