Thomas Mulcair souligne la saison de la fierté gaie en s’engageant à reconnaître les droits des transgenres

Thomas Mulcair promet également de présenter des excuses officielles et de réviser les états de service pour les personnes qui ont été injustement libérés de l’armée en raison de leur orientation sexuelle

Quand il sera premier ministre, le chef du NPD Thomas Mulcair s’est engagé à légiférer de manière à consolider les droits des Canadiens transgenres et à présenter des excuses officielles au personnel militaire et aux fonctionnaires civils congédiés en raison de leur orientation sexuelle.

Thomas Mulcair a pris ces engagements aujourd’hui lors de la plus grande parade de la saison de la fierté gaie de l’Amérique du Nord.

« L’histoire nous démontre que lorsqu’on adopte des positions de principe, on peut faire une différence, a affirmé M. Mulcair. Les néo-démocrates sont fiers de se tenir solidaires de la communauté LGBT dans la lutte pour l’égalité, mais nous savons qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Aujourd’hui, nous annonçons les premières étapes que prendra un gouvernement néo-démocrate. »

Il y a quelques semaines, le Sénat a honteusement bloqué le projet de loi C-279, proposé par le député néo-démocrate Randall Garrison (Esquimalt—Juan de Fuca). Cette législation vise à protéger les droits des personnes transgenres. Encore une fois, des non-élus ont bloqué une loi adopté légitimement il a deux ans par des élus de tous les partis.

Thomas Mulcair s’est engagé que le NPD :

  • présentera une mesure législative pour garantir des droits égaux à tous les Canadiens transgenres;
  • révisera les états de service pour les personnes injustement libérées des Forces canadiennes en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle;
  • présentera des excuses officielles au personnel militaire et aux fonctionnaires civils congédiés en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle.

« Alors que nous célébrons aujourd’hui la fierté gaie dans une société fondée sur l’inclusion, nous devons également reconnaître les erreurs du passé et nous engager à travailler ensemble afin d’assurer qu’à l’avenir, les droits de tous les Canadiens soient protégés, a ajouté M. Mulcair. Nous sommes prêts à apporter le changement à Ottawa et à bâtir un Canada qui nous ressemble et qui nous rassemble. »