TOM MULCAIR DÉFEND LES AGRICULTEURS CANADIENS

Les conservateurs doivent passer à l’action pour protéger nos
exportations de produits bovins

À la suite de la découverte d’un nouveau cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans un bœuf canadien, le chef du NPD, Tom Mulcair demande aux conservateurs de passer rapidement à l’action pour protéger nos agriculteurs canadiens.

« Les conservateurs ont mis la hache dans le budget de l’Agence canadienne
d’inspection des aliments et ont mis à pied des centaines d’employés
importants, et tout ça, pour des raisons purement idéologiques. Ils ont mis à
risque la qualité et la réputation des produits canadiens», a déploré M.
Mulcair dans un discours à l'assemblée générale annuelle de la Fédération
canadienne de l'agriculture.

Les conservateurs ont assuré les agriculteurs que ce cas d’ESB n’aurait pas de conséquence négative sur l’accès aux marchés étrangers. Toutefois, cinq pays importateurs ont déjà banni le bœuf canadien, ce qui représente pas moins de 43 millions de $ en exportations perdues.

« Les néo-démocrates comprennent bien toute l’importance de l’accès aux
marchés étrangers et de la confiance des consommateurs dans les produits
canadiens, a affirmé M. Mulcair. C’est pourquoi nous exhortons les
conservateurs à cesser de se traîner les pieds et à passer à l’action pour
protéger immédiatement nos exportations bovines. »