Une Journée nationale de la sage-femme récolte l’appui unanime de la Chambre

Le projet de loi privé de la députée Rosane Doré Lefebvre (Alfred-Pellan),  Loi instituant la Journée nationale de la sage-femme (C-608) a récolté l’appui de tous les partis lors du vote en 2e lecture à la Chambre aujourd’hui.

« Je suis fière d’avoir obtenu l’appui unanime de la Chambre pour ce projet de loi qui vise à sensibiliser le public à la contribution des sages-femmes à la santé et au bien-être des mères, des nouveau-nés et des nourrissons. Cette nouvelle étape franchie nous rapproche un peu plus de la création d’une journée qui, nous l’espérons, permettra d’accroître l’accès aux services de sage-femme au Canada », a déclaré la marraine de ce projet de loi.

Bien que leurs services soient une composante essentielle du système de soins de maternité au pays, l’accès à une sage-femme demeure faible dans plusieurs régions. Dans les communautés autochtones, les sages-femmes jouent un rôle-clé pour réduire l’écart entre les soins maternels prodigués aux mères autochtones et celles non autochtones. En reconnaissant leur contribution, nous pourrons améliorer la santé maternelle partout au Canada.

Mme Doré Lefebvre a fièrement défendu ce projet de loi entrepris par Peggy Nash (Parkdale – High Park) qui a pour but de faire du 5 mai de chaque année la journée nationale de la sage-femme.

«J’aimerais remercier l’Association canadienne des sages-femmes, Le Regroupement des sages-femmes du Québec, le National Aboriginal Council of Midwives ainsi que l’organisme Mieux Naître à Laval pour leur aide avec la promotion du projet de loi. Ensemble, nous pouvons améliorer la santé maternelle », a conclu la députée.