VICTOIRE DU NPD POUR PROTÉGER LES LACS ET RIVIÈRES CONTRE LES MICROBILLES

OTTAWA – La députée de Beauharnois-Salaberry, Anne Minh-Thu Quach, a prononcé hier un discours à la Chambre des Communes pour appuyer la motion du NPD visant à ajouter les microbilles plastiques à la liste des substances toxiques contrôlées par le gouvernement en vertu de la Loi canadienne sur la protection environnementale.

 « La meilleure façon de traiter le problème de la pollution, c’est la prévention, a déclaré Anne Minh-Thu Quach. Interdire les microbilles dans les produits utilisés quotidiennement permettra de mieux protéger nos rivières, le lac Saint-Louis et le fleuve Saint-Laurent. »

 Les microbilles sont de minuscules billes de plastique qui se trouvent dans des produits de consommation comme les nettoyants faciaux, les gels de douche et les dentifrices. On en trouve en grande concentration notamment en aval des grands centres urbains et dans les sédiments du fleuve Saint-Laurent. Les microbilles représentent un danger pour la santé humaine (en particulier les jeunes enfants et les femmes enceintes) et elles causent des dommages importants à notre environnement, en particulier à la vie marine.

 La motion a reçu l’appui de l’ensemble des partis de la Chambre des Communes. Cependant, le NPD demeurera vigilant afin que le gouvernement Harper respecte la volonté de la Chambre.